vers 78° nord à 2H

16 août 2007 : navigation dans les détroit de Smith et bassin de Kane

[diaporama des photos du jour] - [la carte interactive en pop-up] - [les cartes des glaces de la semaine en pop-up]

 

Traduction d'un extrait du programme du jour : Après le beau temps d'hier à Siorapaluk à  77° 47' nord, nous espérons parvenir aujourd'hui à des latitudes plus élevées dans le Smith Sound. Mais comme les anciens explorateurs polaires l'ont expérimenté lors de leur dangereux voyage vers le pôle, la glace est toujours différente et changeante ... - Le programme toutefois, est le suivant : nous essayons de passer le Cap Alexander puis de naviguer en longeant les rives orientales du bassin de Kane vers le nord. Il faut espérer que nous parviendrons à voir le glacier de Humboldt - l'un des plus grands glaciers de l'hémisphère nord. Ensuite, nous allons essayer de parvenir à un point aussi haut que possible dans le Nord (plus de 79°?). Puis, nous voulons trouver un moyen de descendre dans le sud, près de la côte canadienne de l'île d'Ellesmere cette fois. Mais ce sont tous simplement des plans, notre parcours sera dicté par la glace ... Nous allons peut-être très tôt rencontrer les premiers icefloes, ce qui ne nous permettra pas de naviguer à vitesse élevée... Mais d'autre part c'est une expérience unique de glisser à travers ce monde silencieux d'eau et de glace ... en recherchant les ours polaires ... o...

 

7H50 le 16/08 : la banquise nous barre la route vers le nord16 août, à 1 h du matin : 77° 54' nord et 73° 18' ouest ; nous naviguons au 23 à 12,4 nœuds ; il fait 4,5° Celsius, 76 % d'humidité, 1009 hPa, vent du nord de 39 nœuds. Pas grand-chose à photographier à part un grand tabulaire là-bas à l'horizon à gauche du soleil relativement haut dans le ciel, je trouve... On est de plus en plus au nord. Bon, il ne fait pas très chaud avec ce vent du nord et je ne reste pas longtemps à l'extérieur.

7 h 50 : 2,2° Celsius, 83 % d'humidité, 1012 hPa ; vent d'ouest pratiquement à 19 noeuds ; 78° 29' nord et 73° 6' ouest ; cap au 208 à 6 nœuds. Grand beau temps ce matin, un peu de brume... on est au milieu d'une banquise... Bien disloquée quand même... Cap au 208, pratiquement au sud ? ? en fait, le capitaine a ordonné le demi-tour à 6 h 17 ce matin alors que nous nous trouvions par 78° 34' Nord et 72° 50' ouest, craignant de se retrouver coincé alors que le vent du nord pousse la banquise dans le détroit de Smith. De retour de mon voyage, j'ai récupéré les cartes des glaces du Smith Sund du 13 au 20 août sur Internet et effectivement le 16 août est le jour le plus défavorable avec un bouchon de banquise là où nous nous trouvons actuellement voir les cartes des glaces de la semaine en pop-up. Deux jours plus tôt ou plus tard, nous aurions sans doute pu "monter" plus haut dans le bassin de Kane entre le Groenland et Ellesmere.

 

12H00 le 16/08 : au loin, EllesmerePersonnellement, ayant déjà franchi les 80° nord au Spitzberg, je ne suis pas déçu du tout de ce demi-tour ce qui n'est pas le cas de tous les passagers. Le capitaine est sûrement plus compétent et mieux informé que nous de la situation des glaces même si la banquise que nous voyons autour du navire nous semble peu dense. Vers 9 h 30, nous sommes donc à hauteur du cap Alexander qui marque le sud du détroit de Smith et l'on voit bien les hauteurs de la Terre d’Inglefield relativement bien dégagées alors qu'une fine couche de brume légère se maintient à la surface de la mer. Par contre, côté ouest du détroit, l'île Ellesmere est sous des nuages élevés.

9 h 45 au cap Alexander par 78° 17' nord et 72° 57' ouest, cap au 149 à 10 nœuds. Ce matin après le petit déjeuner, séance jacuzzi par 2° Celsius sur le pont alors que les passagers passent à côté de moi équipés de bonnets, gants, etc. faisant leur jogging du matin en tournant sur le pont. Nous sommes juste en face du glacier Dutch dont le front est large de 3,6 km avec une hauteur de 50 m au milieu et environ 20 m sur les côtés. Au pied du glacier, les fonds sont de 200 à 250 m.

 

17H03 le 16/08 : route vers le sudJustement, nous faisons maintenant route vers Ellesmere en gitant un peu, poussé par le vent froid du nord sur notre tribord, afin d'essayer de contourner le pack mais bon... Il faudra aussi renoncer de ce côté à 11 h 43. Toutes proportions gardées, le détroit de Smith me fait penser un peu au goulet de Brest avec à gauche la Terre d’Inglefield  représentant la presqu'île de Crozon et ses falaises et à droite Ellesmere représentant la côte léonarde moins élevée. Cap au sud avec toujours ce vent plus ou moins fort venant du nord qui génère des embruns quand le clapot heurte des growlers plus isolés. Donc navigation tranquille au milieu de la banquise plus ou moins compacte et une visibilité un peu diminuée par la brume légère.


 

18H41 le 16/08 : reflets et ondula	tionVers 17 h justement, la légère brume se lève et on bénéficie des jeux de la lumière sur les growlers et plaques plus importantes qui entourent toujours le Fram. Je photographie plusieurs fois l'ombre du navire se profilant sur une plaque. A 17 h 40, le gros iceberg tabulaire aperçu hier soir est en vue là-bas. Je le reconnais facilement à ses "cheminées" caractéristiques. En comparant les photos d'hier et d'aujourd'hui, je me rends compte qu'il y a effectivement beaucoup plus de growlers maintenant autour de cet iceberg. Ici aussi, le fond est à environ - 250 m et la hauteur de l'iceberg au-dessus de l'eau est d'environ 40 m. Avec la lumière de fin d'après-midi, c'est très beau : étant plus protégé du vent ici, la mer est lisse entre les growlers et il y a des reflets vraiment magnifiques. Sur les plaques plus importantes, les flaques de fonte nous offrent leur couleur turquoise très belle. Ces quelques heures de fin d'après-midi sont un de mes souvenirs de ce voyage.


page précédentepage suivante