vers 78° nord à 2H

7 sept. 1999 - 6ème jour : d'Øksfjord à Mehamn

diaporama des photos de la galerie - carte inter-active du jour

 

4ème jourCe matin, réveil à 5 H 45 en arrivant à Hammerfest. Je me lève et suis sur le quai à 6 H 30 : très joli port avec les entrepots caractéristiques que l'on retrouve dans presque tous les ports. Près de l'express-côtier sont amarrés plusieurs catamarans à hydrojet qui assurent les liaisons entre les îles.


 

en quittant Hammerfest au matinJe remonte à bord à 7 H pour le petit déjeuner. Décidément le geistost me plait. Il s'agit d'un fromage de chèvre obtenu en faisant réduire le petit-lait en une substance brun chocolat à laquelle on ajoute un peu de crème pour le rendre plus agréable. On s'en coupe de fines tranches avec une espèce de pelle à tarte percée d'une fente au milieu (les tranches sont en quelque sorte des copeaux). Après 2 ou 3 jours d'hésitation (j'avais lu dans une brochure que soit on "adore" ce fromage, soit il ne passe vraiment pas), j'ai essayé et je deviens "expert" du maniement du tranche-fromage (ça colle un peu au début ;o)).

Peu avant 8 H, nous quittons Hammerfest pour atteindre Havøysund à 10 H 15. Il s'agit d'un tout petit port (se résumant à un quai juste assez long pour l'accostage de l'express-côtier comme pour beaucoup de ports).

 

à quai à HavøysundA peine l'amarrage terminé, une dame de 50, 60 ans sort d'une des 20 maisons environ qui longent le port, pour exposer sur la barrière de son jardin les pulls qu'elle a tricotés et tenter de les vendre. Plus nous montions vers le nord, moins les pulls étaient chers.

Pour la première et dernière fois du voyage, j'ai mis ma "doudoune" ce matin ; en fait, un coupe-vent était suffisant en général.

Disposant de 30 minutes, je m'éloigne un peu du quai vers une petite crique où je descend 3 à 4 mètres de rochers pour aller "goûter l'eau". Elle est à 10° selon mon index gauche et à 12° selon mon majeur droit ;o)). Sérieusement, je ne l'ai pas trouvée très froide, du moins au niveau des mains ; de là à m'y baigner... non merci. En Bretagne, quand je me baigne en mai, l'eau est peut-être à 15 ° et mes sinus me signalent rapidement qu'ils n'apprécient pas trop ;o)))

Au fond de cette crique, il y avait quelques maisons de pêcheurs et abris sur pilotis (les rorbus) et de nombreux séchoirs pour le poisson.

 

à quai à HonningsvågAprès une très très belle traversée à l'avant du bateau sur l'eau calme entre les îles : des pingouins esquivent au dernier moment le bulbe du navire en plongeant... magique :o))), nous arrivons à Honningsvåg (2 800 habitants) à 12 H 45. Il fait nettement plus chaud que ce matin. Ce port est situé sur l'île de Magerøya reliée au continent par un tunnel de 6,8 kms depuis juin 1999. Sur la côte septentrionnale de cette île, se trouve le Nordkapp (Cap Nord) où nous nous rendons en car sous un ciel sans nuages alors qu'il y a plu tout l'été. Pendant la belle saison, les rennes que les Samés (lapons) y ont transportés par bateau (ils repartent à la nage à l'automne : 2 à 3 kms), paissent en liberté sur l'ïle et il faut donc faire attention quand ils traversent la route.


 

en chemin vers le Cap NordBien sûr, il n'est plus question de voir des arbres.


 

en arrivant à KjøllefjordLa navigation entre Honningsvåg et Kjøllefjord est magnifique : le paysage, le ciel, l'eau transparente, le calme à l'avant du bateau. Le soleil se couche plus tôt que dans le sud. Vers 19 H, en arrivant à Kjøllefjord, nous avons droit comme presque tous les soirs à un coucher de soleil extraordinaire (pourtant, en Bretagne j'en ai très souvent vus aussi, mais ce n'est pas pareil).

Le soir, après l'escale de Mehamn, nous nous retrouvons sur le pont emmitouflés dans des couvertures. Le ciel est très clair et nous espérons voir des aurores boréales. Nous avions décidé de rester jusqu'à 23 H, puis 23 H 15 ; nous sommes restés jusqu'à 0 H 30. C'était magique, surtout à partir de minuit où le feu d'artifice a démarré dans tous les coins : pas très coloré, mais on aurait dit des serpents immenses ondulant dans le ciel ; j'en ai vus qui mesuraient plus ou moins la moitié du ciel. Accessoirement, il y avait aussi pas mal d'étoiles filantes...:o)))

pour info : la photo de droite se trouve aussi sur le site www.escalestv.fr sans mon autorisation ni aucune référence à moi-même ou mon site. Vous avez dit méprisable ? [+ d'info vous pourrez revenir ici en cliquant sur "retour à la page précédente"]

page précédantepage suivante