vers 78° nord à 2H

25 avril 2000 - 11ème jour : de Trondheim à Ålesund

voir le diaporama du voyage d'avril 2000 - carte inter-active du jour

 

11ème jourAujourd'hui, nous quittons Trondheim à 10 H sous un ciel pratiquement dégagé. C'est vraiment le printemps :o))


 

à la passerelleEn début d'après-midi, une annonce (en français... :o)) sur la sono du bord nous appelle. Nous sommes environ une vingtaine de passagers désirant visiter la passerelle. Carte magnétique et code sont nécessaires pour y accéder.

Première surprise... pas de barre mais un minuscule joystick à portée de main du pilote assis dans un fauteuil sur-élevé. Le centre de la passerelle ressemble un peu à une cabine de pilotage d'avion, en plus grand bien sûr : des écrans et des boutons ou manettes partout, 2 fauteuils.


 

depuis la passerelle, la coursive tribord du pont 5En fait, en temps normal, la personne présente ne fait que surveiller que tout se passe bien. Sur un écran on voit la route tracée et la progression, juste sur cette ligne, du navire grâce aux GPS, ordinateurs, etc... Mais à l'arrière de la passerelle, il y a quand-même une table à carte avec carte, crayons à papier, taille-crayons, gomme, etc.. entre les écrans, souris et claviers.

Sur l'écran du radar, des échos signalent les bâteaux (chalutiers, petits cargos, bacs) bien avant que nous ne les apercevions.

Quand le M/S Nordnorge rattrape un chalutier de 20 m environ (en fait c'est plutôt un fileyeur ou un ligneur) faisant la même route, l'homme de barre ne bronche pas alors que 200 m devant, le "petit bâteau" modifie un peu sa route, croisant la notre pour que l'express-côtier le double à une distance de 50 m environ.

Il y a une petite houle de 2 à 3 m qui nous "balance" un peu alors que le "chalutier" passe chaque vague dans une gerbe d'eau submergeant tout son avant.

A notre retour au salon panoramique, ça remue de plus en plus et les passagers le désertent à la vitesse grand V...


 

avant d'arriver à Kristiansund

page précédantepage suivante