vers 78° nord à 2H

18 février 2002 - 4ème jour : de Brønnøysund à Svolvær

voir les photos du jour de la galerie - carte inter-active du jour

 

4ème6 H 58... poooo, pooooo, le M/S Polarlys franchit le cercle polaire. Mince... je ne gagnerai pas encore le concours de pronostic pour l'heure de passage ; j'ai dû mettre 7 H 04 et quelques secondes.


 

Je me suis réveillé peu avant et par la fenêtre de ma cabine, je vois le globe dans le faisceau de lumière d'un des projecteurs situés au dessus de la passerelle alors qu'il "neigeotte", du moins, c'est ce que je vois dans le faisceau de lumière. De nombreux passagers se sont levés pour vivre ce passage sur la coursive extérieure ceinturant le pont 5.

Bien que nous soyons au nord du 66ème parallèle, il n'y a toujours pratiquement pas de neige au niveau de la mer.Le temps va rester couvert une bonne partie de la journée avec des averses de neige.

embarcation de sauvetageEn début de matinée, les passagers sont invités à venir "visiter" une embarcation de sauvetage, celle qui est située juste en arrière de la fenêtre de ma cabine. Il y a 4 embarcations de ce types sur les express-côtiers de la nouvelle génération. Chacune d'entre-elles peut accueillir... 150 personnes. Je n'ose imaginer 150 personnes enfermées dans cette... "coquille de noix" sur une mer formée.

Pour cette visite, l'embarcation a été descendue jusqu'au niveau du pont 5. Sur la photo, les marins ont pratiquement fini de remonter l'embarcation et ses bossoirs.


 

BodøNous arrivons en vue de Bodø vers 12 H 15 et passons très près du bout de la piste de l'aéroport qui se termine sur le rivage. Au loin, les montagnes commencent à se couvrir de neige ; mais la couche est encore très faible.

Pendant notre escale à Bodø, la couche de neige atteint environ 5 cm sur les quais ... enfin... je suis venu en février pour vivre l'hiver et commençais à trouver le paysage un peu trop sombre.

Nous devions repartir de Bodø à 15 H mais nous devons attendre 40 mn environ un groupe d'allemands qui y embarque. Le ciel est couvert, la nuit va tomber assez vite... Verra-t-on le mur des Lofoten ?


 

BodøA 17 H 24, alors que nous n'avons pas encore atteint le milieu du Vestfjord, le temps est toujours couvert et la nuit arrive. A ce moment-là nous sommes par 67° 42,086' N et 14° 13,006' E, nous faisons cap au 343,5° et voguons à 15,4 noeuds. A 4 ou 5 endroits du Polarlys des écrans reliés au GPS nous donnent ces informations en permanence.


 

Nous abordons les Lofoten sous un ciel plutôt dégagé mais de nuit. Nous dinons lorsque nous arrivons à Stamsund.

Nous passons les balises de l'entrée du port de Svolvær à 21 H 20. Est-ce pour montrer aux passagers la statue de la femme de pêcheur, saluant son mari partant en mer, qui jouxte la lumière rouge ou est-ce pour aider l'homme de barre ? un des projecteurs situés au dessus de la passerelle est allumé et garde la statue dans son faisceau de lumière à mesure qu'avance le M/S Polarlys.

Ca y est... Cette fois-ci, je sors mes après-skis aux crampons plus adaptés pour le sol enneigé. Je les mettrai durant tout le reste du voyage pour descendre à terre et même certains jours pour me déplacer sur les ponts extérieurs.

Après le départ de Svolvær à 22 H, l'express-côtier empruntera le détroit Raftsundet, fera escale à Stokmarknes à 1 H, Sortland à 3 H et Risøyhamn à 4 H 30 pour arriver à Harstad à 6 H 45.

page précédentepage suivante