vers 78° nord à 2H

20 février 2004 - 12ème jour : de Torvik à Bergen (terminus)

carte inter-active du jour

 

12ème jour8 H 30, nous quittons Florø.


 

Cette nuit, ça a été la fiesta jusqu'à pas d'heure dans le bar à l'avant du pont 4 et ce matin , il y a beaucoup de cheveux douloureux parmi les salariés de Salmar Farming. Je souris en voyant passer un jeune homme, le demi de bière dans la main gauche bien calé contre sa poitrine. Sans doute veut-il marcher "dignement" devant son/ses supérieur(s) et du coup, il est raide comme un "i" alors que le M/S Nordkapp "balance" un peu du fait de la mer. Sa démarche n'est pas naturelle du tout ;o)

Cette nuit, quand ça remuait bien, j'ai regardé quelques minutes par les hublots. Dans le rond noir au bout du "tunnel", passaient de temps en temps des embruns blanchâtres. C'était assez étrange et ça ressemblait aux effets spéciaux au cinéma. En fait, ce sont les techniciens des effets spéciaux et autres truquistes qui savent très bien reproduire la réalité.

rivageLe ciel est encore gris ; plafond relativement bas ; les sommets des montagnes sont dans les nuages. Ca a drôlement fondu depuis 11 jours. Il y a des montagnes relativement hautes [500 m ?] qui ne sont plus enneigées alors que c'était tout blanc à l'aller. "y a plus d'saison mon pov' monsieur ! / ma pov' dame ! [rayer la mention inutile]"

Vers 11 H, nous croisons la route d'un supply-ship alors que nous rattrapons un petit remorqueur portuaire en transit. On est en permanence les sens en éveil : surtout la vue bien sûr pour voir là-bas des aigles de mer, des orques, au loin une montagne sous les rayons du soleil alors qu'ici nous sommes sous un ciel gris. Il faut absolument se munir d'une paire de JUMELLES.

14 H, nous sommes en vue de Bergen où nous arrivons dans un capharnaüm assez pénible généré par les salariés Salmar Farming pressés d'aller faire un tour en ville avant, apparemment, de réembarquer en fin de soirée [départ à minuit au lieu de 22 H 30 habituellement] pour rejoindre le Trøndelag [province de Trondheim].

 

BryggenCet après-midi, après m'être installé à l'hôtel, je vais faire un tour à Bryggen. 17 H, il fait encore bien jour quand je suis de retour de Bryggen et du marché aux poissons et aux fleurs.

Le lendemain, je m'envole à 8 H 30 vers Oslo avant de rejoindre Paris. 10 H 45 à Oslo, le vol depuis Bergen s'est bien passé. Au centre de la Norvège, les lacs gelés sont innombrables. De même, la côte du fjord d'Oslo est encore complètement enneigée. Ici, les effets du Gulf-Stream sont absents. Sans celui-ci, il n'y aurait pas d'express-côtier en hiver dans le nord [la Mer Baltique, pourtant plus méridionale, gèle en hiver] et je n'aurais pas pû naviguer au Spitzberg l'été dernier.


 

Ce que j'ai apprécié particulièrement lors de ce voyage :
la matinée à Svolvær...
même si c'était "crevant" mais c'était tellement beau ;
les aurores boréales ;
ma balade à Honningsvåg ;
la rencontre des orques et des aigles de mer... même si ce fut très furtif ;
ma [toute] petite expérience de musher...

page précédante