vers 78° nord à 2H

10 février 2004 - 3ème jour : de Trondheim à Rørvik

diaporama des photos du jour - carte inter-active du jour

 

3ème jourEuh... en fait je n'ai pas été du tout malade cette nuit même si ça a remué pas mal.


 

Le M/S Nordlys depuis le M/S FinnmarkenCe matin, à Trondheim, le ciel est très couvert et il "neigeotte" par intermittence. Bien sûr, le M/S Nordlys étant à quai jusqu'à midi, je vais aller faire un tour sur la rive droite de la Nidelv.

Mais avant d'aller en ville, je profite de la présence du M/S Finnmarken à quai devant le M/S Nordlys pour le visiter. Le M/S Finnmarken est entré sur la ligne en 2002 ; il mesure 138 m de long pour 21 m de large et 15 000 tonnes de déplacement [M/S Nordlys : 121 m x 19 m et 11 000 tonnes]. L'impression que m'en avaient donné les photos vues sur la toile n'était pas très bonne : piscine et jacuzzis sur le pont arrière et il m'avait semblé [à tort] qu'il y avait des balcons privatifs à l'arrière et que donc la circulation à l'extérieur était plus compliquée que sur les express-côtiers moins récents.


 

l'arrière du pont 7 du M/S FinnmarkenEn fait, l'agencement général de ce navire ressemble beaucoup à celui des navires construits de 1993 à 1997 pour les parties que j'ai visitées. Une nouveauté qui doit être très appréciable : à l'avant, accessible depuis la coursive extérieure ceinturant tout le navire au niveau 5, un pont recouvre les treuils, guindeaux servant les amarres et les ancres et les passagers peuvent donc s'installer tout à l'avant du navire.

A l'arrière, une très petite piscine et 2 spas : la piscine était vide et sécurisée par un filet mais les 2 spas fonctionnaient sous la neige... arggg "si j'aurais su, j'aurais pas v'nu... sans mon maillot de bain". Pourquoi pas mon prochain voyage à bord du M/S Finnmarken ? [en avril 2005, j'ai voyagé à bord du M/S Finnmarken et j'en garde un très, très bon souvenir]


 

reflets dans la NidelvAprès ma visite du M/S Finnmarken, je me dirige vers la ville et plus précisément vers la rive droite de la Nidelv à 20 ou 30 minutes à pied du port. J'apprécie beaucoup me balader dans les petites rues de ce quartier, les impasses menant à la rivière entre les immeubles.

Ce matin, la couche de neige est épaisse d'une quinzaine de centimètres et étouffe les bruits de la circulation. J'explore pratiquement toutes les petites impasses entre les immeubles sur la rive pour trouver des points de vues intéressants.

reflets dans la Nidelv vers l'aval
Dans ces endroits, la couche de neige est plus importante mais tant pis. Vers l'aval, les vieux immeubles réhabilités de la rive gauche se reflètent dans la rivière. Ce doit être agréable d'y habiter : en plein centre ville mais au calme.


 

reflets dans la Nidelv vers l'amontLà-bas, vers l'amont, le vieux pont enjambant la rivière permet de traverser la rivière vers la cathédrale. Je l'emprunte et une centaine de mètres plus loin, j'entre dans l'enceinte de Nidarosdomen et chemine dans des traces dans la neige entre les tombes éparses pour atteindre la cathédrale où des travaux sont en cours apparemment du côté des fondations. J'y retrouve mes compagnons de voyage partis en excursion en car.

Je repasse sur la rive droite par le vieux pont et chemine dans les vieilles ruelles en direction du port quand... badaboum, je me retrouve par terre... sans dommage ;o) Les crampons de mes chaussures de randonnée ne sont pas très efficaces sur la neige tassée par le passage de quelques voitures ; j'aurais peut-être dû amener mes après-ski aux crampons mieux adaptés ?


 

Munkholmen à 500 m du rivage en face de TrondheimJe rejoins le port sans autres incidents même si mes genoux et mes hanches me titillent un peu après cette balade de 2 H. Peu de temps après que nous ayons quitté le quai, alors que nous passons devant l'île de Munkholmen en face du port, le porte-conteneurs Concordia d'Hambourg entame un créneau pour venir prendre notre place à quai alors que de très gros engins approchent des "boites".

page précédantepage suivante