vers 78° nord à 2H

5 avril 2005 - 1er jour : embarquement à Bergen

un diaporama en html5 de toutes les photos du 5 avril

 

1er jour : BergenHier soir, avant de prendre l'avion à Brest, je suis passé par le port de commerce voir si l'Abeille Bourbon, le nouveau remorqueur de haute mer basé à Brest, était arrivée. Elle n'est toujours pas là apparemment. Le long du quai Malbert, il n'y avait que la goëlette La Recouvrance et l'ancien remorqueur Abeille Flandre et les pilotines du port. L'Abeille Bourbon a été construite (sauf la coque construite en Pologne puis remorquée en Norvège pour y être motorisée et aménagée) à Ulsteinvik, chantier naval situé à 1 ou 2 km de la route de l'Hurtigruten.


 

Mardi, 21 H 30 à Bergen. Je sors de ma cabine et vais assister au départ depuis la coursive extérieure du pont 5. Nous sommes un groupe d'une cinquantaine de français (ça change de mes précédents voyages oú j'étais parfois le seul francophone à bord) accompagné notamment par Claude Villers qui nous donnera quelques conférences au fil du voyage. Claude Villers vient justement d'écrire un livre relatant son voyage précédant en novembre 2004 à bord du MS Vesterålen (voir ma page "coups de coeur norvégiens"), un des deux express-côtiers de la "génération intermédiaire" encore en service, construit en 1983 et modernisé depuis. C'est à son bord que j'ai effectué mon premier voyage en septembre 1999 : sa vocation "cargo" est plus marquée que sur les navires plus récents.


 

22 H 50, ça y est, le MS Finnmarken s'écarte du quai du tout nouveau Hurtigruteterminalen plus proche du centre ville que l'ancien quai. 22 H 56, on s'arrête afin de permettre à l'équipage de récupérer une embarcation de sauvetage et la "banane" de babord qui avaient été mises à l'eau pour entretien de l'autre côté du bassin sans doute. Ca traine un peu... je vais me coucher

page suivante