vers 78° nord à 2H

Quelques renseignements

 

Pourquoi j'apprécie beaucoup de naviguer à bord des navires Hurtigruten ? sur la page "Pourquoi ?" de mon blog vous pourrez lire mes réponses détaillées et écouter la réponse d'une rédactrice de RTL. sur mon blog, vous pouvez aussi voir ma page "Coups de coeur"

une très utile compilation avec notamment pour chacun des 34 ports, escales des navires Hurtigruten : une ou des webcams, la météo., la carte de tous les navires actuellement dans le secteur, les horaires d'escale de l'Hurtigruten, le nom des navires en escale aujourd'hui (en jaune lorsqu'il est actuellement à quai), leur éventuelle webcam à bord.... Vraiment un très beau travail par ArcticGateway

 

Hurtigruten France

Depuis le 20 octobre 2003, l'Hurtigruten a une agence à Paris : pour des renseignements, obtenir un devis, demander une brochure, voir le détail des étapes, le plan des navires, une carte pour voir où se trouve tel navire en ce moment, etc en cliquant ici.

Que vous souhaitiez effectuer un voyage "standard" ou personnaliser votre voyage (arrêt de 2 jours aux Lofoten ; train Oslo - Bergen par exemple), vous y serez très bien reçu(e) par des personnes passionnées par l'express-côtier et la Norvège. Si vous envisagez des destinations plus lointaines (Spitzberg, Antarctique, Groenland...), l'agence est également à votre disposition.

Promotions ?? Il y en a pratiquement en permanence (vols offerts, croisière gratuite pour les enfants, réduction pour réservation anticipée, etc). voir les promotions proposées actuellement.

 

la cabine

En dehors du M/S Lofoten qui date des années 60 (rustiques certes mais au charme fou), la cabine "standard" est globalement semblable sur tous les autres navires à part un poste de TV ou un réfrigérateur absents sur les navires les plus anciens. On y trouve donc 2 lits (l'un est relevé dans la journée contre la cloison pour faciliter la circulation et l'autre est "retourné" afin de constituer le dossier d'un sofa) suffisamment larges et confortables, je trouve ; une salle de bain avec douche, lavabo et WC ; un bureau et un fauteuil avec des prises de courant du même type qu'en France.

Tous les navires, sauf le Lofoten, ont quelques cabines adaptées pour les personnes handicapées (portes plus larges, salle de bain sans bac, aire de circulation plus importante, etc) mais je pense qu'il vaut mieux éviter le M/S Vesterålen qui ne disposent que d'un seul ascenseur alors que les navires plus récents en disposent à l'avant et à l'arrière.

 

la vie à bord

On est loin d'un croisière classique : certains passagers n'embarquent que pour 2 ou 3 heures, des classes entières de collégiens parfois ; ce n'est pas "soirée de gala" tous les jours ; certains passagers n'ont pas de cabine et dorment (ou essayent de dormir ?) dans les salons. La côte, que l'express-côtier longe en permanence (il n'y a guère qu'au cours de la traversée du Vestfjord, entre Bodø et les Lofoten, qu'on ne voit plus la terre de près), éveille notre curiosité et notre intérêt en permanence (surtout, ne pas oublier sa paire de jumelles).

explication PolarlysLe petit déjeuner est servi (en fait, il s'agit de buffets) de 7 H à 10 H. On mange, on mange toutes sortes de fromages, charcuteries, salades, céréales, oeufs... mais en petite quantité.

Les escales durent en général au moins 30 minutes et parfois une demie journée comme à Trondheim ou Honningsvåg. Certains ports, comme Torvik (le 1er jour), ne sont en fait qu'un quai sans pratiquement aucune habitation autour et desservent une population de quelques milliers d'habitants répartis sur l'île. Tous les jours des excursions à terre sont organisées. Les participants quittent le navire à une escale et le retrouvent 2 ou 3 escales plus loin.

Le déjeuner (buffets) est pris en 2 services : 12 H et 13 H30 sauf sur les 2 navires plus anciens où le nombre limité de passagers permet de servir tout le monde en 1 fois. Là encore, une quantité importante de plats où on prend un bout de saumon, un bout de morue, de hareng, les poissons gras m'étant recommandés, paraît-il ;o), des crevettes, des salades et 2 ou 3 plats chauds au choix (la viande n'est pas "terrible" en Norvège alors que le poisson...).

En route, quand le navire passe devant des lieux remarquables, des commentaires sont en général diffusés (en allemand, anglais norvégien et selon le navire, en français) sur la sono du bord. Un petit livre en français de 130 pages est offert au passager : on y trouve pour chaque jour, la carte de la navigation, une présentation des escales et des lieux remarquables en plus de l'historique de l'hurtigruten, de quelques textes présentant des traditions, etc...

Le diner, servi à table, est également en 2 services et relativement léger.

Comme vous pouvez le voir sur l'image ci-dessus, des bars et une cafétaria (ouverte 24H/24), une laverie sont à la disposition des passagers ainsi qu'un sauna (sur les 9 navires les plus récents), des jacuzzi sur le pont et c'est très agréable d'en profiter... même sous la neige, des salles de fitness sur certains d'entre eux et une piscine sur le M/S Finnmarken.

explication VesteraalenLe M/S Nordnorge, comme les 8 autres navires les plus récents, est d'une stabilité remarquable : il ne roule pas du tout. Le M/S Vesterålen, plus ancien, roulait un peu (et donc l'ascenseur était arrêté) pendant les rares moments où la route de l'express-côtier n'est pas protégée de la houle par des îles, mais c'est aussi le charme de la navigation... J'ai même été un peu frustré sur le M/S Nordnorge bien que celui-ci a tangué relativement vite dans une mer pas très formée (quoique... l'étrave d'un chalutier de 20 à 25 mètres que nous doublions était pratiquement submergée à chaque vague) l'après-midi de notre visite de la passerelle entre Trondheim et Kristiansund, le 11ème jour de notre navigation d'avril 2000. Sur le M/S Polarlys, en février 2002, par 2 fois au moins, il y a eu de la vaisselle cassée dans les salons du fait des mouvements du bateau, mais bon... c'était loin d'être insupportable.

Comment s'habiller ? Il faut prévoir qu'il puisse faire relativement froid en mer sur les ponts extérieurs (tout comme j'ai eu froid en Mer Egée sur le pont extérieur d'un navire) mais aussi relativement chaud à terre ou lors de la navigation dans des fjords et sunds plus étroits et donc plus abrités du vent, à vitesse réduite et donc avec un vent apparent plus faible : voir une explication simple de l'effet windchill par la Météo Canadienne (effet du vent sur notre sensation de froid) avec notamment une calculatrice.

 

La météo, le soleil de minuit, les aurores boréales

>> : Sophie, habituée également des navigations à bord des navires Hurtigruten (voir son blog), m'a signalé un site présentant la météo dans les ports escales de la ligne. C'est à www.yr.no/place/Hurtigruten/.

 

heure de lever et coucher du soleil ; nuit polaire et soleil de minuit

 

Comme je l'écris dans mes carnets, j'ai eu l'occasion, le bonheur plutôt d'observer des aurores boréales. Ce sont des moments d'émotion très intense et j'en avais pratiquement les larmes aux yeux. Je donnerais 1000 soleils de minuit pour une belle aurore. J'ai aussi eu la chance d'observer une parhélie.

 

cliquez pour l'agrandir
tryptique d'une aurore que j'ai captée à Lødingen aux Vesterålen en novembre 2011

 Régulièrement, je vais faire un tour sur ces 2 sites présentant en direct le ciel avec, éventuellement des aurores boréales : 

>> au dessus de Tromsø accessible à cette page. En cliquant sur "Back", vous accédez à un historique complet où vous pouvez générer éventuellement un timelapse pour 1 heure complète en cliquant sur... l'heure désirée

>> au dessus de Longyearbyen au Spitzberg et accessible à cette page. Comme à Tromsø, vous pouvez accéder à l'historique.

>> voir également des photos d'aurores boréales récentes ici.