vers 78° nord à 2H

8 février 2004 - 1er jour : embarquement à Bergen

diaporama des photos du jour

 

1er jour : BergenJe suis donc reparti naviguer sur l'Hurtigruten pour la quatrième fois. Comme en 2002, j'ai choisi le mois de février, mais une semaine plus tôt : cette année, je suis arrivé à Bergen le 8 février. Ce décalage d'une semaine a été perceptible quant-à la durée du jour d'autant plus que le ciel a été plus couvert lors de ce voyage.


 

peu avant d'atterrir à BergenAprès être passé rapidement aux Lofoten lors de mes 3 précédents voyages, je désire m'arrêter 24 H à Svolvær lors de mon retour vers le sud. Il y a quelques années, j'ai vu à Thalassa un documentaire relatif à un photographe réalisant un reportage photo sur les pêcheurs à Svolvær à cette époque-ci de l'année. J'aime me promener sur les quais des ports bigoudens, observer la vie qui s'y déroule.

Hurtigruten France m'a concocté ce programme (avions, navires, hôtels) avec beaucoup de gentillesse et de compétence.


 

peu avant d'atterrir à BergenL'avion arrive à Bergen à 16 h 50 peu avant le coucher du soleil. Si entre Copenhague Et Bergen le ciel était "bouché", en arrivant à Bergen, le soleil étant bas à l'horizon, l'ombre des îles dans les fjords est longue, longue, longue.

La mer, on diraît de la neige, les îlots, les bosquets ; c'est merveilleux...

Je récupère sans soucis mes bagages et emprunte un des bus de Flybussen (départ toutes les 10 minutes ; 65 nok ; attention : tous les bus ne passent pas par le quai de l'express-côtier et il faut donc demander au chauffeur s'il y passe). Le bus arrive vers 18 H au quai où est amarré le M/S Nordlys [ai-je besoin de traduire ?] ; en fait 2 allemandes et un couple allemand en descendent également. A Bergen même, il ne reste que quelques endroits encore enneigés alors que le sommet des collines environnantes est bien couvert de neige.


 

le M/S Nordlys à BergenNous sommes environ une trentaine de passagers sur un navire comportant 480 lits : les coursives ne seront donc pas très fréquentées. J'intègre ma cabine au 6ème pont à l'avant du M/S Nordlys, la plus voisine des cabines des officiers... ce qui entrainera, chaque nuit, quelques réveils au son de leur réveil/téléphone.

Après une installation rapide, je vais faire le tour du M/S Nordlys. Comme à chaque escale à Bergen, des travaux d'entretien sont en cours et notamment de la soudure / meulage sur la porte de la cale dans de grandes gerbes d'étincelles dans la nuit qui est maintenant bien là malgré la pleine lune.

Pour cette première nuit, je ne suis pas le seul français à bord : un couple normand rejoint des amis norvégiens à Ålesund puis reprendra l'express-côtier vers le nord après un séjour de 3 jours chez ces amis.


 

le M/S Nordlys à BergenEntre 18 H et 21 H 30, le M/S Nordlys a bien monté d'un mètre cinquante par rapport au quai : quand je suis arrivé, la coupée était pratiquement à l'horizontale alors que 3 H 30 plus tard elle est nettement pentue.

Après la séance "sécurité" à 21 H 30 [les brassières sont de plus en plus perfectionnées], je vais sur la coursive extérieure ceinturant le pont 5 : il neige.

22 H : il neige toujours ; 23 H : ça y est, nous avons quitté le quai dans les bourrasques de neige ; il fait - 2° et il y a pas mal de vent du nord... on verra bien ce que ça va donner cette nuit ; 23 H 18 : le M/S Nordlys passe sous le premier pont [sur 258 au total... euh en fait, j'ignore le nombre... je ne les ai pas comptés] de sa route.... et je vais me coucher.

page suivante